TRO-HEOL CRÉATION 2014

>> prochaines représentations : SAISON 16/17

TRO-HEOL 1718 JE N'AI PAS PEUR dossier D
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

JE N'AI PAS PEUR

d’après le roman de Niccolò Ammaniti (éditions Grasset)

 

THÉÂTRE ET MARIONNETTES

TOUT PUBLIC à partir de 10 ans

Mise en scène : Martial Anton et Daniel Calvo Funes

Avec Daniel Calvo Funes , Isabelle Martinez ou Alexandra Mélis, et Frédéric Rebiere.

VISUEL: yamiii.com

 

Production : Tro-Héol Coproduction  Le Strapontin à Pont-Scorff, La Coopérative de production de ANCRE, association des professionnels du spectacle vivant jeune public en Bretagne, La Maison du Théâtre à Brest, L’Arthémuse, Centre culturel à Briec.

Partenaires : La Ferme de Bel Ebat à Guyancourt, La Paillette à Rennes, Très Tôt Théâtre à Quimper, Le Centre culturel Athéna à Auray (Festival Méliscènes), Le Théâtre d’Angoulême, scène nationale (Festival La Tête dans les nuages)

 

>> MERCI A NOS PARTENAIRES / rejoignez-nous pour la saison 17/18 ...

créé les 27, 28 et 29 nov 2014 à La Ferme de bel ébat à Guyancourt (78)

Ce spectacle bénéficie du soutien de la Charte d’aide à la diffusion signée par l'Onda, Arcadi Ile-de-France, Culture O Centre, l'OARA Aquitaine, l'ODIA Normandie, Réseau en scène Languedoc-Roussillon et Spectacle vivant en Bretagne. A ce titre, il reçoit le soutien financier de l’Onda et de Spectacle vivant en Bretagne

>> plus d'infos en bas de page

MARTIAL ANTON ET DANIEL CALVO FUNES, HAPPÉS PAR LE ROMAN DE NICCOLÒ AMMANITI, DRÔLE, CRUEL ET PASSIONNANT, RENOUENT ICI AVEC L’ADAPTATION THÉÂTRALE D’UNE HISTOIRE SANS CONCESSION, APPROFONDISSANT AINSI LEUR ART DE LA MARIONNETTE. DANS UNE MISE EN SCÈNE ÉPURÉE ET INGÉNIEUSE, MÊLANT JUSQU’AU VERTIGE RÉCIT, RETOURS EN ARRIÈRE ET SOUVENIRS FANTASMÉS, LES COMÉDIENS, MANIPULATEURS VIRTUOSES, ENTRENT PAR UN JEU DE FACETTES EN DIALOGUE AVEC LES MARIONNETTES, TROUBLANTES ET ATTACHANTES ; LA NARRATION FRONTALE ALTERNE EN UN ÉCLAIR AVEC DES SCÈNES TRÉPIDANTES OU ÉNIGMATIQUES, MAIS JAMAIS DÉNUÉES D’UN HUMOUR TENDRE OU GRINÇANT.

SYNOPSIS

Eté 1978, sud de l’Italie, les enfants s’approprient la campagne torride et désertée ...

Au cours d’un jeu, Michele, 9 ans, découvre près de son village un enfant séquestré, victime d’un enlèvement mafieux.
Entouré de sa bande de copains, il nous entraine, au fil d’un parcours initiatique haletant et périlleux, dans sa découverte ahurie et incrédule d’un monde des adultes
aveuglés par leur rêve d’une vie meilleure
. Vacillant entre humour et cauchemar, il devra faire des choix pour grandir, nous questionnant en boomerang sur le fondement et la portée de nos actes.

REVUE DE PRESSE

extraits

LE TELEGRAMME 29 mars 2015

Un grand moment de théâtre admirablement servi par trois talentueux comédiens de la compagnie tro-héol OUEST France 9 avril 2015

Très beau récit initiatique, Je n’ai pas peur va à l’essentiel, posé en équilibre délicat entre cruauté, mystère, émotion, horreur et tendresse. Le suspens va crescendo, jusqu’au final, bouleversant…

Sans doute le chef d’œuvre de TRO-HEOL qui nous avait pourtant habitué à de sacrées expériences théâtrales. OUEST FRANCE décembre 2016 : A la fois palpitant et poignant, l'art de la marionnette est portée ici à son plus haut niveau par cette compagnie du Finistère.

>> CONSULTEZ TOUTE LA REVUE DE PRESSE

 

Spectacle tout public

à partir de 10 ans / scolaire : du CM2 au lycée

Durée : 1h30 / jauge : 200

/ montage la veille 2 services

Affiche yamiii.com

Photos Pascal Pérennec


Venez suivre le rythme haletant des aventures de Michèle et de sa bande, qui nous questionne en boomerang avec candeur et sensibilité sur le fondement et la portée de nos actes.



Photos Martial Anton : LES PERSONNAGES

Intentions

 

« Je n’ai pas peur », roman de Niccoló Ammaniti, drôle, cruel et passionnant, nous a ramené à l’enfance, celle de Michele et aussi la nôtre.

 

Ce passage insaisissable pendant lequel on commence peu à peu à abandonner l’insouciance pour entrer progressivement dans les préoccupations propres à un âge plus mûr.

La certitude que nous avons un rôle à jouer dans les événements qui nous entourent.

Les premiers choix importants de notre existence, la notion de responsabilité, notre conscience en somme.

Tous ces éveils ne sont jamais gratuits et demandent souvent l’effort de vaincre ses propres peurs mais aussi celles des autres.

 

Ce parcours initiatique, ce passage d’autres frontières est le terrain que nous explorons et questionnons.

Pourtant toutes ces interrogations ne sont pas dénuées d’un humour délectable, d’une naïveté décalée, celle de l’enfant.

La parole duale de Michele enfant et Michele adulte, narrateur de l’histoire, est en effet une formidable source d’humour. Nous explorons ainsi le rapport marionnette - manipulateur avec la double pensée de Michele, enfant / narrateur, et continuons également notre recherche sur les jeux d’échelles, en mélangeant des personnages manipulés et des personnages joués par les trois comédiens.

Par ailleurs, le rythme soutenu par une mise en espace multiple permet d’exprimer la formidable tension dramatique et le suspens qui courent tout au long de cette histoire, à la manière d’un thriller au cinéma.

Nous nous sommes inspirés également du cinéma italien de ces 50 dernières années : ses drames sociaux (cinéma néo-réaliste) mais aussi ses comédies. Ce cinéma généreux et populaire avec ses ambiances foutraques, joyeuses, son humour mordant, mais surtout son humanisme et le regard attachant qu’il porte sur le peuple italien (Scola, Fellini et tant d’autres).

 

La dimension du conte.

Les fantasmes et projections de Michele sont extrêmement liés à la tradition du conte. Anciens ou modernes, sorcières ou loups-garous, ils s’immiscent dans sa fantaisie pour donner du sens à son incompréhension. Il devra affronter ses peurs pour confirmer ou écarter ses hypothèses.

 

Le gage

Le monde des enfants n’est pas dénué de cruauté.

Il y a les jeux où l’on s’amuse à se faire peur, que ce soit par le danger ou en éprouvant ses limites, comme un laboratoire de recherche avant d’entamer le voyage vers l’âge adulte.

 

Mais ces jeux peuvent parfois aller jusqu’à l’humiliation d’autres enfants.

Face à cette humiliation dont il n’a pas encore conscience de la portée, Michele est déjà prédisposé à réagir, car il ressent bien le malaise que cela provoque, non seulement chez l’enfant humilié, mais aussi chez les autres enfants et chez lui-même.

Cette empathie de Michele envers l’autre marque une première étape déterminante contre l’indifférence.

 

 

Scénographie

 

Il y a dans le spectacle deux lieux prépondérants : la maison abandonnée en ruines, avec sa cour intérieure et le trou de l’enfant enchaîné, et puis la maison de Michele, avec son rez-de-chaussée et son étage.

Notre scénographie est donc basée sur le dessus-dessous, très importants dans cette histoire.

A chaque niveau nous donnons leur importance :

-          Le haut, qui est réservé à la chambre de Michele et Maria, sa sœur, comme lieu des rêves et projections propices de l’enfance, un lieu perché loin des réalités et des soucis de l’adulte.

-          Le rez-de-chaussée, espace réservé aux grands où émergent des préoccupations plus terre à terre.

-          Et enfin, le trou, où l’on cache, le côté souterrain de l’humain, ce qui n’est pas montrable.

 

Ainsi notre scénographie est composée d’une structure autoportée en aluminium noir intégrant toute les lumières.

A l’intérieur de cette structure un système de cordages et de poulies permet d’actionner des supports de jeu qui montent et descendent selon les besoins du récit. Deux supports de bois patiné, une porte mobile, une balançoire, un hamac et du linge étendu sur des cordes suffisent ainsi à plonger le public dans les couleurs chaudes de l’Italie du sud et dans la précarité dans laquelle vivent les personnages.

Cette mécanique simple et légère à l’œil dont toutes les manipulations se font à vue et sont quasi chorégraphiées, nous permet de rendre le rythme trépidant du roman.

 

Musique et son :

Nous sommes partis d’un « standard » italien des 50’s « Guarda Che Luna » de Fred Buscaglione dont nous avons découvert qu’il existe un très grand nombre de reprises à différentes époques et dans des styles musicaux très diversifiés. Ainsi cette chanson, dans une quinzaine de versions, vient ponctuer, enrichir ou décaler le récit.

En contrepoint nous avons puisé dans les univers sombres et anxiogènes de plusieurs groupes de rock-électro expérimental pour créer des ambiances troublantes et angoissantes (« Ulver »; « Godspeed You! Black Emperor » ; « Scott Walker » ; « Amon Tobin »…)

Enfin une spatialisation légère permet à la musique de baigner le spectateur dans ces ambiances ou de le transporter avec finesse sur les lieux de l’histoire.

 

 

 

CONDITIONS TECHNIQUES                                                                                                                             

Noir impératif. Spectacle quasi autonome techniquement. Décor 7m x 4 Espace nécessaire : 8 m x 7 environ

NOUS CONSULTER

Jauge: 200 environ MONTAGE : 2 services

4 ou 5 personnes en tournée

 

 

CONDITIONS FINANCIERES                                                                                                                            

Nous consulter

 

Je n'ai pas peur : STORY BOARD : un aperçu de la scénographie

PHOTOS DE REPETITIONS Martial Anton

Éléments pédagogiques

Pour ce spectacle, une préparation en amont pour les classes est vivement conseillée, afin d’expliquer aux classes le contexte historique, l’issue finalement heureuse du spectacle, la structure narrative en flash back, la galerie de personnages et leurs différents niveaux de langage …

Nous recommandons aussi qu’une discussion ait lieu après la représentation, soit avec nous en bord plateau (nous en faire la demande), soit au retour, en classe.

 

Livre

« Je n'ai pas peur » de Niccolo Ammaniti est sorti chez 1018.

Une belle façon de prolonger le spectacle !

Ce spectacle bénéficie du soutien de la Charte d’aide à la diffusion signée par l'Onda, Arcadi Ile-de-France, Culture O Centre, l'OARA Aquitaine, l'ODIA Normandie, Réseau en scène Languedoc-Roussillon et Spectacle vivant en Bretagne. A ce titre, il reçoit le soutien financier de l’Onda et de Spectacle vivant en Bretagne

 

 

 

 

 

Ainsi, il bénéficie jusqu'à aout 2017 d'un soutien financier spécifique :

 

L'Onda intervient (hors région d'origine) par l'intermédiaire de garantie financière pour compenser une parte du déficit encouru par les lieux d'accueil lors des représentations.

contact sandrine.weishaar@onda.fr

 

Spectacle vivant en Bretagne participe aux frais de voyages et de transport des représentations sur l'ensemble du territoire national, selon ses propres modalités.

contact i.andreen@svbretagne.fr

 

 

 

Précédentes représentations

 

Saison 2014/2015

 

GUYANCOURT (78) LA FERME DE BEL EBAT > CREATION RENNES (35) LA PAILLETTE  avec le soutien de Spectacle vivant en Bretagne PONT SCORFF (56)  LE STRAPONTIN > DOLE (39) SCENES DU JURA QUIMPER (29)TRES TOT THEATRE ANGOULEME (16) FESTIVAL LA TETE DANS LES NUAGES AURAY  FESTIVAL MELISCENES BRIEC (29) ARTHEMUSE, BREST (29) LA MAISON DU THEATRE DIVES (14) FESTIVAL RECIDIVES 

 

Saison 2015/2016

DIVES (14) > Festival Récidives

LAVAL (53) > Le Chainon

CHARLEVILLE-MEZIERES (08) > Festival Mondial des théâtre de marionnettes

PLOUGUERNEAU (29) > Espace Armorica

LANNION (22) > Le Carré Magique

SABLÉ-SUR-SARTHE(72)

EVREUX (27) > Scène nationale

QUIMPER (29) > Très tôt théâtre

FOUESNANT (29 ) >L'Archipel

THORIGNE-FOUILLARD (35) > Festival Manimagine

CRAON (53) > Le Tempo culturel

FECAMP (76) > Théâtre Le Passage

ARRAS (59) > Théâtre d'Arras - Tamdem, scène nationale

PLOZEVET (29) > DIHUN

AURAY (56) > Festival Méliscènes

CLAMART (92) > Théâtre Jean Arp Festival MARTO

VAL DE REUIL (27) > Théâtre de l'Arsenal

LYON (69) > Festival Les Moissons d'avril

LANDERNEAU (29) > L'Atelier culture

CANEJAN (33) > Centre Simone Signoret

BRUZ (35) > Le Centre Culturel du Grand logis

PAMIERS (09) > Service culturel / Mima

IFS (14) > Théâtre Jean Vilar

LA FERTE MACE (61)

PORDIC (22) l  Festival Marionnetic

 

 saison 2016/2017

 

STRASBOURG TJP - CDN

 NERAC Espace d'Albret

 RAMONVILLE MARIONNETTISSIMO

 TOURNEFEUILLE MARIONNETTISSIMO

 LILLE LE GRAND BLEU, CDN pour l'enfance et la jeunesse

 LISIEUX Théâtre de Lisieux

 ERNEE Communauté de communes de L'Ernée

 ST BARTHELEMY D'ANJOU Théâtre de l'Hôtel de ville

 COUTANCES Théâtre, scène conventionnée

 MORDELLES Amocas

 MENDE Théâtre / Scènes croisées de Lozère, scène conventionnée

 BELLAC Théâtre du Cloître, scène conventionnée

 ISSOUDUN EPCC Issoudun

 VENDOME Festival avec ou sans fil, L'Hectare scène conventionnée

 HAUTE GOULAINE Le Quatrain,

GRANVILLE L'Archipel, scène conventionnée

BREST Le Quartz, scène nationale

 NIORT Le Moulin du Roc, Scène Nationale

DIJON ABC Festival a pas contés

 ST DENIS Théâtre Gérard Philippe, CDN

 CAVAILLON La Garance, scène nationale

 MARSEILLE Théâtre Massalia, scène nationale ENEVE Théâtre des marionnettes de Genève

 THONON-LES BAINS Maison des arts du Léman, scène conventionnée

 CHERBOURG Le Trident, scène nationale

 BAYEUX Halle aux grains

 DUCLAIR Théâtre

 PLABENNEC Les Champs de foire

 GORRON Communauté de communes du Bocage mayennais

 GRANDCHAMPS DES FONTAINES Communauté de communes

 NOISY LE SEC Théâtre des Bergeries / dans le cadre de la Biennale des arts de la marionnette