Guitares basses, voix et mandoline ... en résidence

Jean-Luc Aimé et Sarah Floch sont venus travailler une semaine à Quéménéven fin aout. Ils construisent un nouveau répertoire alliant leurs talents et leurs personnalités. Un dialogue contrasté et de caractère qui se définit un vocabulaire musical, au fil de rencontres prometteuses ... Tous deux sont forts de riches expériences dont certaines les avaient déjà menés jusqu'à Quéménéven : pour Sarah, c'était la création de Mon père ma guerre en tant que comédienne et chanteuse, et pour Jean-Luc A tombeau ouvert et Hue mains.

C'est sûr nous les reverrons !

Écrire commentaire

Commentaires : 0